16
Juin
09

Semaine d’action (2) : L’impact du commerce des armes sur les populations civiles

« Les civils constituent aujourd’hui la vaste majorité des victimes dans les conflits armés […] les combattants et autres éléments armés les prennent de plus en plus souvent directement pour cible« . Ceci n’est pas ‘une déclaration d’intention : c’est l’extrait de la résolution 1265(1999) du Conseil de Sécurité de l’ONU, une des plus hautes instances internationales. C’est un texte qui a force obligatoire pour les Etats de la communauté internationale.

Ce constat de 1999 n’est que le reflet d’une réalité plus poignante, qui dure encore 10 ans plus tard : la grande majorité des victimes de la violence armée sont, dans les cas de conflit, les populations civiles. Celles-ci, au regard des droits humains et du droit international humanitaire, sont normalement protégées contre ces violences. Mais la réalité des conflits fait que les violences armées touchent directement les populations civiles, et font des ravages.

Il y a aujourd’hui 16 conflits actifs sur la planète. En République Démocratique du Congo, un des conflits les plus anciens, mais toujours non résolus, les violences armées ont fait plus de 5 millions de morts, comme le rappelle Benoît MURACCIOLE, responsable de la Campagne Contrôlez les Armes pour Amnesty International France, qui nous présente le conflit et les conséquences du flux des armes sur les populations civiles :

Arrêter le flus des armes, c’est donc participer à la protection des populations civiles, et éventuellement à la résolution des conflits. Ce flux des armes, qui touchent toutes les populations, a une influence encore plus dramatique sur la situation des personnes dites « vulnérables » : les femmes, les personnes âgées, les enfants …

La situation des enfants-soldats est bien connue, mais le flux d’armes vers un pays permet de créer ou de pérenniser une situation de conflit, où les enfants sont les premiers combattants. Armés de kalachnikovs, arme légère et maniable par excellence, ils se trouvent dans une situation dramatique, qui n’en finit jamais. Christophe SAINT MARTIN, responsable de la Commission Armes d’Amnesty International France, nous parle de la réalité des enfants-soldats, et du lien qu’ils entretiennent avec le transfert et le flux des armes :

L’impact des armes n’est pas seulement pour les pays en guerre. La violence armée se trouve aussi au Brésil, dans les situations de « conflits urbains », dans des pays en reconstruction, comme les pays des Balkans, ou dans les pays qui se sentent en situation d’instabilité. C’est le cas du Pakistan, pays pris entre deux fronts : le conflit larvé avec l’Inde, et l’Afghanistan. Dans ce pays, la production d’armes locales est plus importante que le développement. Assurer une forme de sécurité, c’est aussi permettre aux populations civiles de se tourner vers d’autres activités économiques, et recréer le tissu social. C’est aussi cet impact sur les populations qui est essentiel de prendre en compte, comme nous le rappelle Benoît MURACCIOLE :

Il faut que la raison d’Etat n’empiète pas sur la raison des peuples. Comme le dit la même résolution du Conseil de Sécurité, en son paragraphe 17 : « l’accumulation excessive et l’effet déstabilisateur des armes légères entravent considérablement l’acheminement de l’assistance humanitaire et peuvent exacerber et prolonger les conflits, mettre en danger la vie des civils et porter atteinte à la sécurité et à la confiance nécessaires pour le rétablissement de la paix et de la stabilité« .

Il est temps que cette conclusion évidente amène la communauté internationale à prendre des actions concrètes et efficaces, pour réduire l’impact du commerce des armes sur les populations civiles.

Demain : Quelles armes ? Quels effets ?

 

ET TOUJOURS : le concours de T-shirt créatifs, entre Monsieur Poulet et Amnesty International. Rien n’arrête la participation. Déjà une semaine, et un succès qui ne se dément pas :  13 T-shirts proposés. Participez !


0 Responses to “Semaine d’action (2) : L’impact du commerce des armes sur les populations civiles”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :