09
Nov
08

Et après ? Une anlayse du vote de la résolution

Un dernier ajout à ma dernière et unique contribution à ce blog, commentaire final – pour moi – de la réunion de la première commission à l’ONU. Quand on analyse plus finement le résultat du vote, on constate qu’à l’intérieur des régions naturelles du monde, l’unanimité est loin de régner. Certes, il y eu le raz de marée sud-américain prouvant bien qu’en Amérique Latine, la question de la prolifération des armes et les mouvements non controlés de celles-ci et des munitions est largement perçue. La SADC quant à elle ( Je rappelle que c’est le regroupement des pays de l’Afrique australe) est déja plus divisée. Mais je veux m’étendre plus longuement sur la Ligue arabe qui, elle, montre un net clivage parmi ses membres. Il est vrai que ceux-ci font face à des difficultés bien différentes et surtout couvrent un large territoire allant des Comores dans l’Océan Indien au Maroc en Atlantique.
Si l’on a très vite constaté l’hostilité quasi organique de l’Égypte et de la Syrie à ce système qui organiserait mieux le commerce des armes, toujours la Jordanie et les pays du Maghreb ont montré que pour eux une telle régulation était plus que souhaitable. Et on a même vu la Mauritanie coparrainer la résolution présentée par les coauteurs menés par les Britanniques alors que se déchainaient les anathèmes égyptiennes contre le projet de traité.
Au final, le monde arabe s’est bien divisé en deux blocs. Certes personne n’a osé voter non, mais on peut s’attendre à ce que les réticences se fassent jour au sein du groupe de travail qui va tenter en 2009 d’élaborer le texte qui sera présenté à l’Assemblée générale de 2009. Le camp s’est donc coupé entre abstentionnistes et favorables. Parmi ces derniers, les Comores, la Jordanie, les quatre pays du Maghreb, Djibouti, le Liban, Oman. Le Soudan et la Somalie n’ayant pas pris part au vote.
En dépit de l’opposition quasi irréductible de l’Egypte et de ses suivants fidèles ( la Syrie essentiellement), on peut s’attendre à quelques retournements positifs de la situation.

Didier DESTREMAU, du Secours Catholique – Caritas France


0 Responses to “Et après ? Une anlayse du vote de la résolution”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :