11
Oct
08

De l’émotion aux Nations Unies …

Mercredi 8 octobre, Oxfam a lancé un rapport « les Objectifs du Millénaire pour le Développement flingués » . Cette contribution doit nous permettre de faire comprendre l’impact négatif sur le développement d’un commerce des armes sans contrôle rigoureux. Avec ce rapport, l’émotion est montée d’un cran, avec le témoignage de Valentino Achak Deng, un écrivain qui vient du village de Marial Ba, au Sud du Soudan, le plus grand pays d’Afrique. Séparé de sa famille, son village détruit, il a réussi à arriver jusque dans un camp de réfugié en Éthiopie. Il a été recueilli aux État Unis.

Il nous raconte son combat et je reçois ses mots comme une histoire de l’humanité oubliée, de la souffrance quotidienne de millions de personnes dont nous avons oublié qu’ils sont parties de nous-même.  Nous allons « fêter » le 60° anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH), promesse sacrée. Sacré déni de promesse, plutôt ?

Lancement du rapport Oxfam (c) V. Achak Deng

Aujourd’hui dans le débat de la Première Commission de l’Assemblée Générale, au concert des voix s’élevant pour l’humanité, il manque encore les voix des représentants des États pour dire aux pays producteurs que cela suffit, qu’un traité international sur le commerce des armes c’est l’urgence absolue de l’humanité, de notre humanité à tous, pour que la promesse de 1948 soit une réalité.

Benoît MURACCIOLE

Lancement du rapport Oxfam (c) V. Achak Deng

0 Responses to “De l’émotion aux Nations Unies …”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :