01
Oct
08

« Construire un monde plus sûr »

Selon Eric Lipton, du International Herald Tribune, le gouvernment américain, pour l’année 2007, a vendu ou procédé au transfert d’armement à destination d’une soixantaine de pays, pour l’équivalent de 32 milliars de dollars US. Cette « course à l’armement », dont le montant a triplé dans les deux dernières années, est officiellement surveillée par le Congrès des Etats-Unis, qui peut objecter à toute vente.

Dans la réalité, ces objections sont rares. Les Etats-Unis cherchent, dans un monde façonnée par la course à la sécurité, à garder leur place de leader mondial. L’argument principal : si nous ne vendons pas ces armes, quelqu’un d’autre le fera. Expédiés aux quatres coins du monde, particulièrement en Afghanistan et en Irak, ces armes, et les brevets qui vont avec, se trouve dans des pays en conflit, ou proches de zones de conflit. Comme exemple, on peut citer les ventes d’armes pour le Pakistan, qui n’ont pas seulement pour but de contrôler la frontière avec l’Afghanistan, mais aussi la frontière avec l’Inde, un conflit larvé entre les deux pays depuis plusieurs dizaines d’années.

Ce statut de leader mondial de la vente d’armement, avec 52% du total des ventes mondiales à son actif pour l’année 2006, crée effectivement des emplois au sein du pays, et a un impact positif sur l’économie, pour des grandes multinationales comme Lockheed Martin, le producteur entre autre du F-16, un avion de guerre très demandé, qui en 2006, a vendu pour plus de 6 milliars de dollars d’armement à l’international.

Mais l’argument principal, relayé par l’administration américaine en place, est plus étonnant : il ne s’agit pas de vendre le plus d’armes possibles, mais de construire un monde plus sûr.

Néanmoins, comme le rappelle l’article, dans le cadre du commerce des armes, on sait toujours a qui l’on vend l’arme, mais plus difficilement qui va l’utiliser, ou même la revendre. Les armes n’ont pas de date d’expiration, ni même de tracabilité parfaite. D’un front à un autre, la circulation de ces armements, jetés sur le marché en très grande quantité, fait que l’on retrouve parfois au coeur des conflits les plus meurtriers, entre les mains des personnes les moins recommandables …


0 Responses to “« Construire un monde plus sûr »”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :